C’est quoi un freelance ?

Hier, une question m’a été posée par Abiba Na dans le groupe The Ballsy Freelancers : « […] j’aimerai savoir en quelques mots la définition de freelance ? »

À ce moment précis, je me suis rendu compte que depuis le début de mon activité de blogging, j’ai beaucoup parlé de travail indépendant, de freelancing, mais je n’ai jamais pris la peine d’expliquer ce qu’est un freelance, du moins de façon claire. Et même dans mon livre “Guide pratique du freelance”, il n’y a pas une partie définition.

Le but de cet article est d’y remédier, et d’expliquer la manière dont je vois cette activité aujourd’hui, et comment elle devrait permettre à ceux qui l’exercent de performer au plus haut niveau.

Ma première rencontre avec le mot freelance

Je ne dirais pas que je suis fan de Spiderman, car je ne pourrai pas vous réciter tous les dialogues et vous dire le nombre de numéros depuis les années ’60, mais je suis un passionné du personnage de Stanley et Ditko.

Mais une chose dont je me rappelle c’est le terme freelance en rapport avec le job de photographe de Peter Parker au Daily Buggle.

Pendant que je faisais mes recherches pour cet article, je suis tombé sur cet article : Why Jonah Jameson hired Peter Parker as a freelance photographer for the Daily Bugle 👇🏾

Le mot est très souvent traduit par pigiste en français 🙄 :

Journaliste indépendant qui est payé à la pige, c’est-à-dire, à l’article ou reportage qu’il peut vendre à différents journaux, sites internet, chaînes de télévision ou radio.

Quoiqu’il soit plutôt limité à la profession de journaliste.

Au final, c’est quoi freelance ?

Le terme “freelance” remonte aux années 1800, quand un “free lance” désignait un mercenaire médiéval qui se battrait pour la nation ou la personne qui le paierait le plus. Le terme “lance” faisait référence à la longue arme que les chevaliers à cheval utilisaient pour faire tomber les adversaires de leurs chevaux (pensez à la joute).

Au fil du temps, le terme a continué à signifier « indépendant » mais a quitté le champ de bataille pour être appliqué à la politique et enfin au travail de toute nature.

Une définition que j’ai trouvé complète et illustrée :

Depuis le web

Un freelance est une personne qui travaille sur une série de contrats distincts chaque année. Ces contrats peuvent être successifs ou concomitants, selon le rôle. La seule chose qui rassemble tous les freelances est leur besoin de trouver leur propre travail.

Contrairement à un contrat de travail permanent, où il incombe à l’employeur de fournir du travail à ses employés, les freelances sont embauchés pour un rôle spécifique pendant une période définie, et généralement en raison de leurs compétences spécialisées.

Source : https://www.screenskills.com/careers/freelance-toolkit/what-is-freelancing/

Freelance (parfois orthographié free-lance ou free lance), freelance, ou freelance worker, sont des termes couramment utilisés pour désigner une personne indépendante et pas nécessairement engagée auprès d’un employeur particulier à long terme. Les travailleurs indépendants sont parfois représentés par une entreprise ou une agence d’intérim qui revend du travail indépendant à des clients ; d’autres travaillent de manière indépendante ou utilisent des associations professionnelles ou des sites web pour trouver du travail.

Source : https://en.wikipedia.org/wiki/Freelancer

Le terme « freelance » est un anglicisme qui renvoie au travailleur indépendant, tel que peut être un community manager, ou encore un illustrateur. Le travailleur indépendant se distingue du salarié par le fait qu’il n’existe aucun lien de subordination entre lui et la société cliente. En effet, le principe du travailleur indépendant est de travailler en freelance pour différentes sociétés.

Source : https://www.legalplace.fr/guides/freelance-definition/

Ce qui retient mon attention dans cette dernière définition c’est aucun lien de subordination. Ce qui nous amène au prochain point :

Comment je vois l’activité de freelance aujourd’hui ?

Je me rappelle avoir traduit une partie d’un ebook de Proposify : D’indépendant à agence : Comment faire évoluer votre activité.

Tous les projets que vous devez refuser maintenant, en tant que personne seule, peuvent être contractés plus facilement si vous avez le soutien d’une équipe. Si tel est le cas, pensez simplement à créer votre propre agence et à faire les premiers pas dans cette direction.

C’est la raison pour laquelle je préconise qu’en tant que freelance, vous formalisiez déjà votre activité. C’est un bon début pour vous organiser et pouvoir le cas échéant, lancer des procédures juridiques de recouvrement de créances.

Dans cette vidéo, Chris Do explique clairement que beaucoup de freelances ne sont pas en réalité des freelances :

Vous n’êtes pas un freelance, arrêtez de vous qualifier comme tel

Il dit en un mot que si vous fournissez des services à un quelconque niveau pour une entreprise, vous êtes un propriétaire de petite entreprise avec une expertise :

Malheureusement, beaucoup de freelances se retrouvent dans des relations de type employeur/employé et donc en position de preneur d’ordre. Cela principalement parce qu’ils n’ont pas de personal branding. En clair il leur manque 3 choses : la compétence, la personnalité et le réseau. Restez connectés si vous souhaitez en savoir plus.

Par contre ceux d’entre nous qui avons développé des compétences, une personnalité et un réseau, pouvons envisager une relation d’égal à égal avec nos clients : de chef d’entreprise à chef d’entreprise. Et si nous avons fait les choses correctement, on se serait positionné comme expert, capable de recommander des solutions au client. Mais ça, c’est si on est couillu.e ! 🤪

Related Articles

Responses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *